La création d'entreprise

Du rêve à la finalisation : l'entonnoir de la création/reprise :

- 12 millions de français "rêvent" la création
- 2 millions de français ont un projet de création à court terme (2ans)
- 327 000 entreprises créées ou reprises
- 180 000 entreprises survivent à 3 ans
- 160 000 entreprises survivent à 5 ans


Formation reprise :

La Chambre de Commerce et d’Industrie, la Chambre de Métiers et de l’Artisanat avec l’Agence Economique de la Savoie et Aravis unissent leurs moyens pour aider les Repreneurs à faire de leur projet de reprise une réussite.

La  journée de formation – conseil permettra aux repreneurs  de définir  les principales étapes de la reprise d’une entreprise, de les aider à cibler leur recherche, et à élaborer un plan d’action pratique.

Lors de cette journée, nous sensibiliserons les repreneurs au rôle essentiel du facteur humain dans la réussite de la reprise effective de l’entreprise, tant sur les relations avec le cédant, les collaborateurs que les partenaires.

A travers ces journées, des conseillers se mettent à la disposition des repreneurs potentiels pour que la reprise soit effective dans l’élaboration et la concrétisation

5 sessions sont organisées tout au long de l’année : 31 mars 2009, 16 juin 2009, 22 septembre 2009, 17 novembre 2009


Observatoire de la création d’entreprise IFOP le réseau des CCI – Entreprendre en France

On observe une tendance à l’augmentation de l’âge moyen des porteurs de projet passant par la CCI : 41% moins 35 ans (ils étaient 45 % en 2007), 44 % les 35-49 ans (+ 2 points par rapport à 2007) et 15 % les plus de 50 ans (+ 2 points).

Changement sensible du statut professionnel des répondants : la part des salariés du privé a nettement décru entre 2007 et 2008, 43% des porteurs de projet déclarent être salariés dans une entreprise privée (contre 50 % en 2007)  à l'inverse la proportion de salariés du public augmente de 5 points.

On note que les projets sont d'une moindre ampleur financière  tant en ce qui concerne l'apport personnel que celle empruntée pour consolider le projet. en effet : le montant moyen de l'apport personnel passe ainsi de un peu moins de 25 000 euros en 2007 à moins de 22000 euros en 2008 soit une baisse de 12 %. Pour l'apport complémentaire nous passons de 60 000 euros à 57 000 euros (-5%)


Manifestations date à retenir :

- 11 mai salon de la franchise/ espace création reprise et transmission d'entreprise au Manège à Chambéry.

- 17/18 juin salon des entrepreneurs à Lyon : stand les CCI de Rhône-Alpes

- 16 au 20 novembre 2009 : Les rencontres de la création reprise et transmission d'entreprise 5ème édition. Manifestation au cœur des territoires à Chambéry, Albertville et saint Jean de Maurienne regroupant l'ensemble des acteurs professionnels de la création reprise et transmission d'entreprise : ateliers-débat et rendez-vous experts.

- 10 décembre : bilan des actions interconsulaires : la plate forme Savoie initiative Nivolet et de l'action Parrainage de la Chambre de Commerce et d'industrie et de la Chambre de Métiers et de l'artisanat de Savoie : - nombreux témoignages de nouveaux créateurs mais aussi de chefs d'entreprise expérimentés qui sont devenus des parrains.



Le parrainage:

Comme nous avons pu le voir, l'engagement personnel du créateur est essentiel.

Un tiers des français définit la création d'entreprise comme le parcours personnel le plus enrichissant.

Mais entre l'idée et la création effective des freins existent : incertitudes économiques, difficultés de financement...

Réussir sa création d'entreprise de s'improvise pas.

C'est pour cela que les Chambres Consulaires proposent aux créateurs et aux repreneurs un accompagnement personnalisé tout au long de la préparation du projet, mais aussi un accompagnement de la jeune entreprise que nous avons complété, voilà maintenant 5 ans par la création du Club des Nouveaux Entrepreneurs Savoyards qui regroupe maintenant 93 membres.

La notion de réseau d'aide et de conseil est fondamentale pour le nouveau chef d'entreprise dans la réussite de son activité.

C'est pour cela que la Chambre de Commerce et d'Industrie ainsi que la Chambre de Métiers de la Savoie, ont voulu renouveler un dispositif novateur de par sa mise en œuvre : le parrainage de la jeune entreprise. Cette action soutenue par le conseil Régional Rhône Alpes et notre partenaire Radiance déjà en 2004 et 2006 dressait un bilan était tout à fait positif autant du côté des parrains qui ont appris beaucoup de leurs filleuls que sur la pérennité de la jeune entreprise parrainée.

En complément du suivi technique mené par les Chambres Consulaires, le parrainage par des chefs d'entreprise doit apporter au créateur un regard externe et un soutien moral.

Mais au-delà de ça nous avons souhaité « professionnaliser » cette démarche par le biais d'actions de sensibilisation et de formation.

Une réunion est organisée pour présenter aux chefs d'entreprise cette nouvelle action en leur expliquant le rôle et les missions du parrain mais aussi en leur présentant les attentes et les préoccupations du créateur.

A l'issu une formation est proposée en trois sessions. Le but étant de pouvoir optimiser les échanges entre le parrain et le filleul en intégrant les techniques de tutorat et en leur procurant des outils pour transmettre dans les meilleures conditions leurs savoirs.

Nous avons déjà formé l'année dernière 35 parrains et nous organisons un  deuxième plan d'information et de formation.

En parallèle nous formons les jeunes entreprises, filleuls à cette démarche.

Enfin ce travail nous permet autour d'un petit déjeuner de mettre en relation beaucoup plus facilement des parrains avec des nouveaux chefs d'entreprise. Nous avons ainsi réuni déjà une trentaine de binômes.

Ils bénéficient tous d'un cadre plus structuré pour que leurs échanges soient le plus enrichissants pour chacun.

La mise en œuvre de cette action nouvelle renforce l'accompagnement et le suivi du créateur permettant ainsi une plus grande pérennité des nouvelles entreprises créées.


 

Chambéry- Métropole Savoie

Albertville tarentaise

Maurienne

réunion d’information

 

26 mars à la CCI

26 mai antenne interconsulaire d’Albertville

22 septembre

Locaux de Maurienne Expansion

Sessions de formation de parrains

 

09-16-23 avril à la CCI

09-16-23 juin à l’antenne interconsulaire d’Albertville

06-13-20 octobre dans les locaux de Maurienne Expansion

Mise en relation parrain/filleuls 

7 mai à la CMA

7 juillet

17 novembre



Dispositif parrainage CCI CMA 2008 – 2009

 


pour cela trois réunions prévues dans l’année sur Chambéry, Albertville et St Jean de Maurienne.

But : recruter des parrains



Organisation d’un petit déjeuner rassemblant les parrains formés et les filleuls pour constituer des binômes

 




L'autoentrepreneur :



Auto-entrepreneur

=

Une formalité de création allégée

+

Un régime social simplifié

+

Sur option

Un régime fiscal simplifié

Couplé avec une exonération temporaire de taxe professionnelle.

 


Il s'agit d'un ensemble de mesures permettant d'exercer une petite activité professionnelle indépendante très facilement, de façon régulière ou ponctuelle et en minimisant les coûts administratifs (CA maximum : 80 000 euros pour une activité de vente de marchandises, objets, d'aliments à emporter ou à consommer sur place ou de fourniture de logement et 32 000 euros pour une activité de service)


L'autoentrepreneur est avant tout un entrepreneur individuel inscrit comme tel auprès du registre national des entreprises (RNE) mais bénéficiant de mesures simplificatrices :


Dispense d'immatriculation au registre du commerce et des sociétés ou au répertoire des métiers selon s'il exerce une activité commerciale ou artisanale.

Une simple déclaration d'activité auprès du  CFE compétent sera suffisante pour démarrer l'activité.

                        Attention cette mesure ne le dispense pas de remplir les conditions légales et ou réglementaires imposées pour l'exercice de son activité.

 

Paiement des cotisations sociales selon les modalités du régime « micro-social ». l'auto-entrepreneur déclare trimestriellement ou mensuellement son chiffre d'affaires et paye ses charges en appliquant un pourcentage à ce chiffre d'affaires : - 12 % du CA HT pour les personnes dont le commerce principal est de vendre des marchandises, objets, fournitures et denrées à emporter ou à consommer sur place, ou de fournir le logement,
- 21,3 % du CA HT pour les prestataires de services relevant des bénéfices industriels et commerciaux (BIC),
- 21,3 % du CA HT pour les professions libérales relevant du régime de retraite du RSI (Régime social des indépendants). Tel est le cas par exemple de l'exploitant d'auto-école et des agents commerciaux.
- 18,3 % du CA HT pour les professions libérales relevant de la CIPAV.

Il n'y a donc pas à faire d'avances de cotisations

Si le chiffre d'affaires est nul, l'entrepreneur ne paie pas de cotisations sociales minimales.


Application du régime fiscal de la micro-entreprise et de la franchise de TVA .

L'auto-entrepreneur est obligatoirement soumis au régime fiscal de la micro-entreprise et ne peut donc pas facturer de TVA, attention  il ne peut pas non plus la récupérer et cela peut être handicapant dans le cadre d'une activité B to B.


Option possible pour le paiement de l'impôt sur le revenu par prélèvement libératoire.

En choisissant cette formule l'auto entrepreneur paye l'impôt sur le revenu en appliquant un pourcentage sur le CA réalisé pendant le mois ou le trimestre précédent.

- 1 % du CA HT pour une activité de vente de marchandises ou de fourniture de logement,
1,7 % du CA HT pour une autre activité relevant des bénéfices industriels et commerciaux (BIC),
- 2,2 % du CA HT pour une activité libérale.


Cette option lui permet de bénéficier d'une exonération de taxe professionnelle l'année de création et 2 années suivantes.



La CCI, Osez l'entreprise !


Les Chambres de commerce et d'industrie présentent un dispositif d'appui et d'accompagnement : CCI - entreprendre en France. Aujourd'hui, premier réseau des professionnels de la création et de la reprise d'entreprise, il est présent sur l'ensemble du territoire ; il propose une offre complète de services pour guider les entrepreneurs, de l'idée à l'accomplissement des formalités administratives jusqu'au suivi de la pérennité des sociétés.

A la CCI de la Savoie, sept agents animent le service Création transmission d'entreprise. Pour remplir ses différentes missions, ce service propose des manifestations et possède de nombreux outils. Voici, en suivant les étapes de la création, les prestations qui en découlent à Chambéry comme à l'antenne d'Albertville :

Information et diagnostic : sans rendez vous, le porteur de projet bénéficie d'un entretien découverte durant lequel il expose son cas : exposition du projet, de sa situation, présentation des ressources pouvant être mises à sa disposition, prescription personnalisée. Des demi-journées gratuites de sensibilisation sont organisées à Chambéry et Albertville tous les 15 jours (principales étapes de la création ou reprise d'entreprise et démarches). Cette prestation amorce le parcours personnalisé du créateur.

L'accompagnement individuel : cet accompagnement individualisé vise à construire le projet et vérifier sa faisabilité. En liaison avec des professionnels conventionnés (notaires, experts immobilier, avocats, experts comptables, banquiers et organismes de protection sociale), et les autres services de la CCI, les conseillers apportent un appui technique. Dans la phase d'élaboration de son projet, le créateur peut aussi se faire aider par un groupe d'étudiants de l'ESC pour réaliser une étude de marché, de positionnement, financière sur une période de cinq mois.
L'aide à la recherche de financement : la CCI apporte son expertise dans le montage du dossier financier et oriente vers le mode de financement le plus adapté (optimisation de la recherche de financement public et privé).


La formation
: Les formations courtes. Des stages « 5 jours pour Entreprendre » sont organisés sur Chambéry et Albertville. Ils apportent notions élémentaires et méthodologie pour concevoir et réaliser rapidement le projet. Ce module s'appuie sur des professionnels ayant eux-mêmes, souvent, créé leur entreprise. En option les stagiaires peuvent suivre deux complémentaires axés sur le conseil personnalisé en matière juridique et financière. Cette formation bénéficie du soutien du l'État et du Conseil Régional.

Le suivi de la jeune entreprise : une fois la société créée, le chef d'entreprise peut demander un accompagnement (prestations individuelles ou collectives).Dans cette optique, la CCI a créé le CNES, Club des nouveaux entrepreneurs.

CNES : Le Club des nouveaux entrepreneurs savoyards est constitué des créateurs et repreneurs d'entreprise nouvellement inscrits au RCS de la Savoie. Créé en mars 2004, il compte 93 adhérents.

Le CNES poursuit plusieurs objectifs. Il permet aux jeunes chefs d'entreprise d'échanger entre membres et de rencontrer les autres clubs d'entrepreneurs.
Il valorise les créateurs, leur offrant l'opportunité de devenir de véritables acteurs du tissu économique : témoignages auprès des porteurs de projet et des étudiants, parrainage et conseils des nouveaux entrepreneurs ; participation à des commissions ou jury sur la création d'entreprises ; implication dans des actions de promotion de l'entreprenariat.
Enfin, le CNES est vecteur d'informations ; par son intermédiaire, les chefs d'entreprise bénéficient d'actions thématiques, de réunions animées par des professionnels autour d'un thème de réflexion commun.
Avec le concours de « Radiance » Partenaire du CNES nous avons pu depuis maintenant 5 ans consolider les actions et développer le club.



Transmission :


Cession/transmission : un parcours nécessitant anticipation et préparation

La transmission est une démarche longue et complexe, 2 à 5 ans en général qui nécessite du temps, de la méthode et l'accompagnement des experts professionnels.
La réussite de la transmission d'entreprise repose sur l'anticipation et le respect de plusieurs étapes : se préparer soi même et son entreprise, faire évaluer son entreprise à un prix de marché, mettre en vente et trouver un repreneur, négocier et vendre.

Les pouvoirs publics s'attachent à améliorer le cadre juridique, financier et fiscal de la transmission. Il est plus difficile mais essentiel d'appréhender les facteurs Humains de la transmission. Il apparait que l'une des difficultés est d'ordre psychologique et culturel : en France la transmission n'est pas vécue comme un acte normal de gestion de l'entreprise naturel et inéluctable et reste très fortement attachée à des notions de secrets et de confidentialité.


Face à ce parcours il est nécessaire d'apporter un soutien individuel au dirigeant car il ne sait pas toujours exactement ce qu'il faut faire. Quand partir en retraite ? que faire de son temps libre ?, qui dirigera l'entreprise demain ?. le montage financier, juridique et fiscal de la transmission ne doit pas apparaitre comme le moyen de définir un projet de transmission mais bien comme le moyen de mettre en œuvre le projet de transmission.


Consciente des difficultés rencontrées par les dirigeants et les enjeux de la transmission d'entreprise la Chambre de commerce et d'industrie de la Savoie propose un ensemble de prestations de sensibilisation et d'accompagnement personnalisé du cédant dans la préparation de sa cession.
- Campagne téléphonique ciblée : action de sensibilisation à destination des chefs d'entreprise âgés de + 58 ans
- Accompagnement personnalisé avec un conseiller entreprise en toute confidentialité afin d'aider à préparer la transmission de son entreprise avec méthodologie.
- Proposition d'évaluation via un comité d'experts composé de professionnels de la transmission.
- Diffusion d'annonce de cession et mise en relation avec des repreneurs qualifiés.


Deux approches sectorielles individualisées avec les conseillers de la CCI et les partenaires du dispositif Transcommerce, la Chambre interdépartementale de Savoie, les agents immobiliers adhérents, la Caisse d'épargne des Alpes et le Crédit agricole de Savoie.
Ainsi vous pouvez retrouvez l'ensemble des offres sur deux bourses d'opportunités, l'une recensant les affaires commerciales, hôtelières et service à la personne (www.transcommerce.com) l'autre concernant des entreprises de service aux entreprises et pme/pmi (www.ccible.fr)

 

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :